• Résultat des élections communales à Rixensart : constats et commentaires

    Les résultats sortis des urnes ce dimanche 14 octobre 2012 donnent ceci en voix, en pourcentages et en sièges : 

    Listes Voix 2012 % 2012 Sièges 2012 Dif. % 2006 Dif. Sièges 2006
    Ecolo 2362 17,79 % 5 + 0,77 +1
    UC-PS 1943 14,64 % 3 + 0,17 -1
    NAP-MR (ex NAP) 6271 47,24 % 15 +27,30 +9
    Proximité 1593 12 % 3 +0,50 Id.
    Libéraux (ex LB-MR) 1107 8,34 % 1 -18,05 -7

    Autres chiffres :

    • Le nombre d’électeurs est en hausse  de 349 personnes (de 15445 en 2006 à 15794 en 2012)
    • La participation est en baisse : 87,67% (13847) en 2012 contre 90,89%  (14038) en 2006 ; l’effet Turtelboom ?
    • Les bulletins blancs ou nuls passent de 538 en 2006 à 571 en 2012, soit de 3,84% à 4,12%
    • Le nombre de votes valables est de 13276 en 2012 contre 13500 en 2006

    Que penser de tout cela ?

    Indéniablement, le pari de Jean Vanderbecken et de la NAP-MR est remporté d’une manière magistrale. Même si la volonté initiale de rassembler le centre droit sur une liste unique a échoué, électoralement c’est bingo sur toute la ligne : la NAP-MR devient de loin le 1er parti de la commune. Trois éléments parlent d’eux-mêmes:

    1. Les voix de préférence du maïeur sortant et reconduit sont plus que doublées
    2. La liste NAP-MR remporte la majorité absolue des sièges  au sein du conseil communal (15 sur 27)
    3. C’est plus technique mais très évocateur : le pot des voix récoltées par le vote en case de tête, qui bénéficie le plus souvent aux 2 premiers candidats d’une liste (c’est l’effet dévolutif de la case de tête), a dans ce cas aussi profité au 3ème de la liste

    IMG.jpgLe deuxième parti à sortir renforcé de ces élections est Ecolo. En 2006, il était à quelques voix de remporter son 5ème siège, il l’a gagné cette fois-ci. C’est finalement logique en regard des pourcentages réalisés par ce groupe, 17,79%,  et du parti suivant, l’UC-PS, qui est à 14,64%. En 2006, ces pourcentages étaient respectivement de 17,02% et de 14,47%, chacune des formations disposant alors de 4 sièges au conseil. Dans la composition du collège sortant, un équilibre avait néanmoins été trouvé car Ecolo s’était vu attribuer 3 mandats (3 échevins) et l’UC-PS 2 mandats (1 échevin et la présidence du CPAS).

    L’UC-PS est le 3ème parti de la commune. Avec la perte d’un siège, inutile d’ergoter, même si cela s’est joué à très peu de voix, qu’en pourcentages le groupe a même légèrement progressé et que j’ai un mal de chien à l’écrire, l’UC-PS est un des perdants de ces élections.

    Proximité maintient ses 3 élus. Libéral en dispose d’un seul, c’est le groupe qui a le plus perdu (7 sièges si l’on considère la liste LB-MR comme point de référence).

    Autre constat : le rapport de force gauche-droite n’a pas changé à Rixensart. En 2006, la gauche disposait de 8 sièges (4 UC-PS, 4 Ecolo) et la droite de 19 sièges (8 LB-MR, 6 NAP, 2 AC et 3 Proximité). En 2012, seule la ventilation des sièges a évolué : 5 Ecolo et 3 UC-PS à gauche ; 15 NAP-MR, 3 Proximité et 1 Libéral à droite.

    Il n’est donc pas correct de dire qu’il y a eu une vague bleue qui a submergé Rixensart, c’était déjà le cas depuis bien longtemps d’une part et, d’autre part, la majorité absolue de la NAP-MR est teintée d’orange (2 élus de l’ancienne Alliance communale + 1 élue revendiquée cdH). Ce qui a changé par rapport aux scrutins précédents, c’est la concentration des voix sur une seule liste qui, par l’obtention de 15 sièges, rend un groupe incontournable, verrouillant par là même la diversité des combinaisons possibles pour construire une majorité.

    En termes de lisibilité pour le citoyen, je pense que cela a au moins le mérite de la clarté même si lorsque l’arithmétique électorale permet d’envisager d’autres options, ces dernières ne sont pas moins démocratiques, quoi que l’on en pense. Au niveau local, la mandature 2006-2012 a même prouvé la capacité extrêmement démocratique de fonctionner d’une majorité (NAP, UC-PS, Ecolo) dont le groupe le plus important au conseil (LB-MR) ne faisait pas partie.

    Une dernière observation avant de conclure : le système proportionnel permet d’obtenir une majorité absolue en sièges sans que cela soit le cas en voix. Rixensart en est un bon exemple : 47,24% des voix donnent 15 sièges sur 27. A ce sujet, c’est annoncé, la NAP-MR va ouvrir la majorité afin que cette dernière soit absolue, tant en termes de voix que de sièges… Inutile de vous dire que j’ai ma préférence quant au partenaire.

     

  • 166 fois merci: vos voix m'ont élu

    MERCI aux 1943 Rixensartois qui ont voté pour l'UC-PS.

    Malgré la confirmation de la place de notre groupe dans le paysage politique de la commune (14,47 % en 2006; 14,64% en 2012), l'UC-PS régresse néanmoins en nombre de sièges, passant de 4 à 3.

    Vos élus socialistes sont Grégory Verté, Catherine De Troyer et moi-même.

    Je remercie vivement les 166 personnes qui ont voté pour moi.

    J'apprécie mon élection à sa juste valeur, je regrette toutefois la perte de notre 4ème siège qui m'empêche de la savourer pleinement. D'abord pour la gauche à Rixensart, ensuite parce qu'un colistier de plus aurait eu la statisfaction de siéger au conseil.

    Qu'à cela ne tienne, au travail pour faire avancer nos idéaux et nos projets!

    A bientôt.

    François

  • Philip Cordery, député des Français du Benelux, soutient le PS belge et les candidats français.

    Philip Cordery.jpgMerci Philip pour ton soutien!

    "Le 14 octobre prochain auront lieu les élections communales en Belgique dans lesquelles, les non-Belges y prennent une part active. En effet, la Belgique, grâce au PS, a été pionnière pour donner aux étrangers le droit d’élire leurs représentants locaux. Ce droit basique qui veut que l’intégration se fasse aussi par la citoyenneté et que ceux qui vivent en Belgique puissent s’exprimer et choisir librement ceux qui dirigeront la commune dans laquelle ils vivent me parait fondamental.

    Au cours des dernières semaines de la campagne des communales en Belgique, je me suis donc personnellement investi en apportant mon soutien au PS belge et aux candidats français à chaque fois que cela a été possible.

    J’ai tenu, aux côtés de la vice-première ministre socialiste Laurette Onkelinx et des maires de Rotterdam et Vienne, dimanche 30 septembre, un meeting de soutien à la réélection du bourgmestre socialiste de Bruxelles Freddy Thielemans. J’ai rendu hommage à l’homme, ses idées et ses réalisations qui ont permis de faire de Bruxelles une capitale européenne enviée de tous. Grand défenseur des valeurs de la démocratie, Freddy Thielemans a toujours œuvré pour promouvoir les valeurs du socialisme et plus particulièrement dans le domaine de l’égalité des chances et de la solidarité. Il a su s’entourer de candidats belges et non-belges, à l’image de Bruxelles, profondément européenne. Sébastien Huber, candidat français de la liste, s’est d’ailleurs pleinement investi dans cette campagne. Les réalisations de Freddy Thielemans sur le terrain sont nombreuses. Il a en permis à Bruxelles de déployer son capital culturel et touristique. Bruxelles est en effet synonyme de vile ouverte sur le monde. Grâce à lui, Bruxelles a aussi développé une action sociale ambitieuse qui fait d’elle une capitale européenne inclusive. Fort de ce bilan très positif, il représente pour moi le meilleur candidat à sa réélection en tant que Bourgmestre de Bruxelles.

    Au-delà des lettres de soutien qui m’ont été demandées par de nombreux candidats, j’ai également voulu m’investir dans des actions concrètes. Certains candidats français ont en effet souhaité que je les accompagne lors de leurs porte-à –porte chez l’habitant. Je l’ai fait chaque fois que mon emploi du temps me le permettait. Je me suis déplacé à Ixelles avec Estelle Goeger, à Forest avec Nathalie David, à Etterbeek avec Florence Cordery et Cécilia Godard, à Saint-Gilles avec Anne Morin et Joël le Deroff, pour aller avec eux à la rencontre des électeurs de ces communes. J’ai participé à des manifestations organisées dans certaines communes comme Etterbeek et Schaerbeek avec Patricia Grillo et Michel Jeanson pour médiatiser les candidats Français et leurs têtes de liste et informer les habitants des thématiques de leurs programmes.

    Je suis persuadé que ces actions ont un effet très positif sur les habitants qui font connaissance directement avec les candidats et qui peuvent leur faire part de leurs préoccupations et débattre directement avec eux s’ils le souhaitent. Je crois beaucoup aux bienfaits d’une campagne de proximité.

    Je souhaite que de nombreux candidats français (ceux précités plus haut mais aussi, Xavier Lavigne à Woluwe-Saint-Lambert, Bruno Jean-Etienne à Uccle, François Lemaire – Rébecca Neisse et Matthieu Paillet à Rixensart, Sophie Masson à Shaerbeek, Marie-Claire Simon à Auderghem et d’autres encore…) fassent partie des équipes communales élues lors de ces élections. Bonne chance à eux !"

  • Un soutien précieux à ma candidature!

    Anne Poutrain.png"Pourquoi vais-je voter pour François dimanche? Tout simplement parce que je fais confiance à un militant socialiste débordant d’enthousiasme et d’énergie , attaché à des valeur de solidarité, passionné par notre belle commune et plein de projets pour elle !"

     Anne Poutrain, directrice de l’Institut Émile Vandervelde, centre d'études du PS

     

  • UC-PS Rixensart: projets pour l'enseignement

    Voici le lien vers une capsule vidéo dans laquelle je présente quelques-unes des actions que l'UC-PS propose en matière d'enseignement pour la période 2012-2018:

  • UC-PS Rixensart: les nouveaux services à la population

    Voici le lien vers une capsule vidéo dans laquelle  je présente quelques-unes des actions que l'UC-PS propose en termes de service à la population pour la période 2012-2018: 

     

  • UC-PS Rixensart: 1er tract électoral & retour sur les actions de l'UC-PS

    Retrouvez le 1er tract électoral 2012 de l'UC-PS en cliquant sur le lien suivant:

    ToutesBoitesUCPS01_Print.pdf

     

    Et (re)lisez, afin de découvrir ou de redécouvrir notre action et notre bilan, les UC-PS info en cliquant sur les liens ci-dessous:

    Au sommaire de ce N° UC-PSinfo01_2011.pdf: l'édito de Yoric Bridoux, président de l'UC-PS, le bilan au CPAS rédigé par Catherine De Troyer, le bilan "jeunesse et sports" présenté par Grégory Verté, l'action de Cédric Verté à la Province.

    Au menu de cet UC-PSinfo10_2011.pdf: l'édito du président, le retour sur l'histoire du Val des Coccinelles par Bernard Kahn, les entretiens avec Malicia Hicter et Fabian Devillé réalisés par Suzanne Toussaint, la régie foncière par André Lefèbvre.

    Dans le N° suivant de l'UCPS_Info01_2012.pdf, l'édito du président, le CPAS comme acteur central de la vie communale par François Lemaire, "Et si on parlait un peu des aînés", un article de Jacqueline Andries.

    Et enfin, vous pouvez lire dans le dernier UCPSinfo_06_2012.pdf paru en juin 2012, l'édito du président, "Du côté de la jeunesse et des sports", un retour sur les réalisations en ces matières par Grégory Verté, "Du côté de la maison des jeunes", une présentation de ce lieu d'expression, de créativité et de citoyenneté réalisée par Benjamin Deveuster, le mot d'information de Cédric Verté, conseiller provincial.