• Adoption d'un plan de soutien aux communes wallonnes touchées par les inondations… dont Rixensart.

    Inondations Papeteries.pngPaul Furlan, Ministre socialiste wallon des Pouvoirs locaux, a adopté un plan de soutien aux communes touchées par les inondations… dont Rixensart.

     

    Ces dernières années, la Wallonie a subi de nombreuses inondations causées par une série d’orages et d’intempéries prolongées. Ces conditions exceptionnelles et les dommages qui en découlent ont entrainé pour les communes wallonnes, déjà touchées par les conséquences de la crise économique, des coûts supplémentaires importants.

     

    Afin de soutenir les communes les plus touchées, Paul Furlan a pris la décision de débloquer une enveloppe de 6 millions €.

     

    Les communes qui bénéficieront de cette aide exceptionnelle ont été déterminées sur base des critères suivants :

    la fréquence des intempéries (inondations, phénomènes naturels, etc.) ayant touché la commune de 2006 à 2011;

    la présence sur le territoire de la commune de zones à risque d'inondations (de faible à élevée) ;

    le nombre d'habitants de la commune.

     

    72 villes et communes wallonnes ont ainsi été identifiées et seront invitées à introduire un programme triennal modificatif afin de solliciter une subvention de l'ordre de 75.000, 100.000 ou 150.000 € selon la classification établie sur la base des critères définis. Les travaux éligibles concernent notamment les réparations de voiries, de trottoirs, la mise à gabarit de fossés, la pose d’avaloirs.

     

    Dans ce cadre, la commune de Rixensart peut bénéficier d’une intervention de 150.000 Euros. Merci qui ?

  • Porte-à-porte à Genval et Rixensart

    Pioché sur le site de campagne de Philip CORDERY, candidat PS aux législatives françaises de juin 2012

    Sans-titre-7Ce week-end, je suis allé à la rencontre de la population française résidant dans la commune de Rixensart et dans la localité de Genval, qui se situent toutes les deux dans le sud de Bruxelles, en région wallonne dans la province du Brabant wallon... Ces actions « porte à porte » sont fondamentales pour moi ; elles me permettent en effet de rencontrer mes
    concitoyens chez eux, de leur expliquer l'importance d'aller voter et de présenter le programme de François Hollande, le candidat du parti socialiste pour les présidentielles. Ces rencontres sur le terrain sont propices aux échanges ; les gens que nous rencontrons sont globalement satisfaits de voir que l'on s'intéresse à eux.

    En tant que candidat du PS aux législatives en juin prochain pour la section du Bénélux, je me suis engagé à rencontrer 2000 de mes compatriotes afin de mieux évaluer les problèmes et les difficultés qu'ils rencontrent au quotidien dans de nombreux domaines tels que la politique fiscale, les retraites ou le système scolaire... J'ai à cœur de répondre au mieux à leurs attentes et de contribuer à l'amélioration de leurs situations respectives si je suis élu à l'Assemblée nationale en juin prochain.

    Sans-titre-11Lors de ces actions « porte à porte », j'étais accompagné de Rébecca Neisse, membre de la section PS de Bruxelles qui réside à Genval et de François Lemaire, résidant à Rixensart et qui se présente sur la liste PS aux élections communales belges en octobre prochain. J'encourage d'ailleurs tous les Français qui le souhaitent, à s'inscrire sur les listes électorales de leurs communes afin de contribuer à la vie citoyenne de leur lieu de résidence.pour les présidentielles.

    http://www.philipcordery.fr/public/index.php?option=com_content&view=article&id=80:porte-a-porte-a-genval-et-rixensart&catid=1:blog-philip-cordery&Itemid=2

  • Rixensart: projet de rachat du site GSK Genval par la commune

    3485980602.jpgS'il y avait un mauvais moment pour devoir prendre position dans ce dossier, c'est bien maintenant, à quelques encablures des élections communales d'octobre 2012.

    Envisager un investissement aussi important en termes budgétaires et au niveau de l'impact sur l'organisation des services communaux, donc de la vie des citoyens, mérite une sacrée réflexion... Et la période (pré-)électorale n'est évidemment pas propice à ce genre d'exercice.

    Toutefois, une opportunité comme celle-là ne se présente pas tous les jours et, quel que soit le contexte, tous les groupes politiques doivent faire preuve de sang froid pour éviter de rejouer une mauvaise pièce qui s'est déjà produite dans les années 1980 suite à la fermeture des Papeteries de Genval. A l'époque, la commune aurait eu l'opportunité de racheter tout ou partie du site mais le train est passé avec pour conséquence, notamment, le perstitance durant plus de 30 ans du chancre industriel qui est, enfin, en voie de disparition.

    C'est pourquoi la position de principe d'investir à été négociée par la majorité et la minorité. Pour le reste (si l'affaire se concrétise), c'est-à-dire les modalités de financement et la définition de l'affectation des lieux (qui et pour faire quoi?), ce sera un des chantiers essentiels de la prochaine mandature. Il est à espérer que, quelle que soit la majorité en place, un enjeu tel que celui-là sera discuté en bonne intelligence entre tous les groupes politiques et avec les citoyens.

    http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120302_00125591