Rixensart: une expérience de réinsertion professionnelle réussie!

Il est de coutume de penser que tout dans le Brabant wallon va bien, que c'est notre Californie de Wallonie, la Wallifornie!

Evidemment, comparée à d'autres provinces, celle du BW est plutôt préservée même si à plusieurs endroits, la crise menace ou frappe. Le tissu économique y est essentiellement développé sur les PME et la recherche (Louvain-la-Neuve et proximité de Bruxelles), sans avoir dû/devoir faire face à une reconversion industrielle massive comme c'est le cas à Liège ou dans le Hainaut.

Il n'en reste pas moins que les personnes sans emploi, fragilisées, en besoin de réinsertion, comme partout ailleurs, y sont en difficulté.

Logo_Ferme.jpgC'est là qu'interviennent les acteurs locaux et régionaux, publics ou subventionnés par les pouvoirs publics, et des initiatives individuelles admirables, afin de permettre à ces gens de reprendre pied et se relancer dans la vie.

Une belle expérience se déroule à Rixensart et a été soulignée par le journal Le Soir, dans un article signé par Jean-Philippe DE VOGELAERE. Mettre ce type de projet en exergue relève de la plus simple évidence... de gauche évidemment.

"J’en avais assez de ne rien faire. Comme j’ai fait mes études secondaires à Kinshasa, je ne trouvais rien. Sans compter les problèmes d’équivalence de diplôme. Quand j’ai vu cette formation en commis de cuisine, j’ai décidé de m’inscrire. Après deux semaines de théorie, nous avons eu droit à trois mois de pratique avant de terminer par trois semaines de stage dans un restaurant. “Ma belle histoire” pour ce qui me concerne. Le patron avait l’air content. Il a promis de présenter ma candidature à des amis restaurateurs. J’ai bon espoir de trouver un emploi."

(source: http://archives.lesoir.be/rixensart-reussite-pour-la-premiere-session-de_t-20120111-01RAKN.html?query=jean-philippe+de+vogelaere&queryor=jean-philippe+de+vogelaere&firstHit=10&by=10&when=-1&sort=datedesc&pos=17&all=8238&nav=1)

Commentaires

  • Merci de rétablir les fait..et la réalité des "petite gens"

  • Bonjour Marie, merci pour votre commentaire. Si les socialistes (et tous ceux de gauche) ne sont pas du côté des petites gens, qui le sera?

Les commentaires sont fermés.