• La crise au Groland

  • CPAS de Rixensart: un conseiller nouveau est arrivé

    Lors du Conseil communal du 16 décembre 2009, la démission de Marc WAUQUIER en tant que conseiller au Centre public d’action sociale (CPAS) a été actée. Durant cinq ans, Marc a défendu les valeurs d’égalité, de solidarité et de progrès de l’Union communale – Parti socialiste (UC-PS) dans cette institution centrale dans la vie de notre commune et, en particulier,  au service des plus fragiles d’entre nous. Merci, Marc, pour ton engagement discret et efficace.

     

    Le 16 décembre, ma candidature, portée par les quatre élus de l’UC-PS, a également été actée par le Conseil communal. J’ai prêté serment devant le bourgmestre ce mardi 9 février 2010 et j’ai participé à mon 1er conseil de l’action sociale le mercredi 10.

     

    A titre personnel, c’est un moment qui fait date car il s’agit de mon premier mandat public, assurément une responsabilité importante vis-à-vis de la collectivité.

     

    Mon premier objectif est de soutenir la dynamique que la majorité actuelle a impulsée depuis son installation, en termes de gestion rigoureuse et sérieuse du bien public, tant au niveau des finances que de la mise en place d’un cadre permettant au personnel de l’institution d’accomplir ses missions dans un contexte apaisé et épanouissant.

     

    Mon deuxième objectif est de contribuer à l’aboutissement des projets que la majorité a entrepris et à mettre en œuvre ceux qu’elle souhaite développer. Je pense ici notamment aux travaux au Val du Héron (maison de repos et crèche), ainsi qu’au projet de « jardin partagé » qui devrait être créé au Beau-Site à Genval et dont les finalités sociales, de reconstruction personnelle et de création de lien entre les personnes sont indéniables.

     

    Mon troisième objectif est de porter, avec Catherine DE TROYER, Présidente du CPAS, les projets de l’UC-PS.  Dans notre programme, nous avons insisté sur la nécessité d’offrir des services permettant à nos aînés et à leur famille de vivre plus sereinement. A cet égard, l’UC-PS souhaite mettre en place un centre d’accueil de jour pour personnes âgées et un service de télé assistance afin que nos seniors puissent rester chez eux le plus longtemps possible.

     

    Maintenant, « il n’y a plus qu’à ». Au boulot.