• Avant, après.

    auschwitz1

    Le petit du milieu aurait pu être mon gamin.

    auschwitz2

    Ca aurait pu. Heureusement pour lui, pour moi, ce n'était pas lui. Malheureusement pour ce gamin, qui était le fils de quelqu'un, il était là. Comme ces petites...

    auschwitz3

    Cela se passait à Auschwitz, en Pologne, et dans bien d'autres endroits, dans la 1ère moitié des années 1940. Celui qui oserait nier que "ça" a existé me trouvera sur son chemin.

  • De tous ceux...

    coluche

     

    « De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. » - Coluche

  • Invitation

    Message à tous les militants et sympathisants


    Vous êtes toutes et tous chaleureusement invité(e)s ce lundi 22 janvier 2007 à 18 heures à la Maison Rosiéroise, Rue Bois du Bosquet, 17 à 1331 Rosières.

    Nous aurons l’occasion d’y boire ensemble le verre de l’amitié, sous l’égide du commerce équitable et en présence de notre Ministre de la Défense nationale, André Flahaut.

    N’hésitez pas à inviter tous vos amis et connaissances qui partagent les mêmes idées progressistes que les nôtres.

    Nous espérons vous y rencontrer nombreux.

    Fraternellement,

    Les sections socialistes de Rixensart, La Hulpe et Lasne.

  • Casse-tête chinois? Non, Rixensartois!

    Est-ce ainsi que les choses vont?

    Les procédés des LB-MR sont vraiment délicieux. C'est avec un certain raffinement, qui oscille entre charge lourde, stratégie du pinaillage et mauvaise foi, que leur opposition va s'exercer. Au moins, c'est clair.

    Après l'épisode des taxes votées par la nouvelle majorité, les LB-MR se sont indignés : " Pas encore au pouvoir, que déjà ils sont atteints de rage taxatoire ! Sans attendre d’être nommé, le futur premier Echevin Ecolo Lauwers avait déjà endossé son habit de grand argentier communal pour nous faucher comme des pâquerettes au champ !" Quel lyrisme! Quel sens inné du pathos! J'en suis tout retourné.

    Pour une approche plus rationnelle, je vous suggère d'aller lire le message très instructif que Sébastien Van Loo a écrit sur le sujet, cela évacue les positions de vierges outragées pour en revenir au plan de la gestion communale: http://s-vanloo.skynetblogs.be/post/4047616/reponse-au-lbmr

    Autre dossier que la majorité sortante a laissé voguer sans cap, celui de la Résidence du Lac et de la Villa Marie-Thérèse, ces deux séniories qui, devant fermer, laissent septante personnes sur le carreau. "En cause, la décision prise début août 2006 par la ministre wallonne de la santé et de l'action sociale Christiane Vienne (…) Si la décision a été prise par la ministre Vienne, c'est néanmoins au bourgmestre de Rixensart qu'il revient d'appliquer cette décision." Pour être complet, notons qu' "après un premier passage devant les tribunaux qui n'avait pas tourné à son avantage, le directeur des établissements (...) avait déposé un recours (...) devant le Conseil d'Etat (qui) à rendu son arrêt vendredi matin (le 12/01/2007). Il rejette le recours du directeur : les deux homes doivent fermer."

    Qu'est-ce que cela veut dire? C'est limpide: depuis le mois d'août et la décision de la ministre Vienne, le bourgmestre en place (pour rappel, jusqu'au 3 décembre 2006...) aurait dû envisager des pistes pour trouver un logement pour les pensionnaires des résidences. Un recours est pendant? Et alors! La décision, lourde de conséquences, de fermer ces deux établissements doit être fondée sur des éléments suffisamment importants et avérés que pour motiver une attitude proactive. Des solutions ont-elles été envisagées? Mystère. Quoi qu'il en soit, aucune trace d'éventuelles démarches n'a été trouvée à l'arrivée de la nouvelle majorité.

    Est-ce ainsi que les choses vont?

  • NEGUS ROUGE

    "Mais il y a peu de chances qu'on
    Détrône le roi des cons.
    Qu'en Abyssinie on récus',
    Qu'en Abyssinie on récus',
    Le roi des rois,
    le bon Négus,
    Le roi des rois,
    le bon Négus,
    Mais il y a peu de chances qu'on
    Détrône le roi des cons."

    Mengistu

    Dans sa chanson "Le Roi", c'est au Négus Hailé Sélassié que Brassens fait référence. Zou, je fais un "copier-coller" et on passe à celui qui l'a renversé et sinistrement remplacé, Mengistu.

    Ce type était au moins aussi nuisible que Pinochet. Celui-ci utilisait des sommiers métalliques où l'on branchait du 220 volts au minimum, celui-là demandait aux familles des fusillés de payer la balle qui avait abattu le membre de leur famille. Pour tout dire, Pinochet ferait presque figure de petit amateur du dimanche à côté de Mengistu qui a accablé, de 1977 à 1991, le peuple éthiopien de toutes les crasses qu'un esprit tordu peut imaginer.

    Il vient d'être condamné à la prison à vie pour génocide. Mais il se la coule toujours douce au Zimbabwe, chez le zouave de Mugabe qui refuse de l'extrader.

    "Mais il y a peu de chances qu'on
    Détrône le roi des cons.
    Qu'en Abyssinie on récus',
    Qu'en Abyssinie on récus',
    Le roi des rois,
    le bon Négus,
    Le roi des rois,
    le 
    bon Négus,
    Mais il y a peu de chances qu'on
    Détrône le roi des cons."

  • Soupe au cochon

    cochon

    Paris, France. "Le Conseil d'Etat a dû trancher dans le lard. Celui de la "soupe au cochon" distribuée par l'association d'extrême droite Solidarité des Français (SDF), devant les gares parisiennes. La distribution de cette soupe contenant du lard excluait les nécessiteux juifs et musulmans de cette initiative faussement altruiste, puisque leur religion leur interdit de manger du porc. La plus haute juridiction administrative a donc décidé, vendredi soir, d'interdire cette distribution." (Le Soir du lundi 08/01/2007)
    Outre que la religion et ses excès, une fois de plus, ressemblent à un défi au bon sens, il est maintenant prouvé que les gros porcs peuvent nuire à la réputation des gentils cochons.
  • LIBERAL

    FHadjiLazaro

    Lui, c'est François Hadji Lazaro. Ce type est un monstre... de finesse, de puissance, d'inventivité, de talent, de... Pfffff, au moins tout ça. "Les Garçons bouchers", ce groupe punk-rock parisien dans les années 80 et 90, c'était lui. "Pigalle", groupe musette-réalisto-rock, pareil.

    Malgré tout ce qu'il réalisé et ce qu'il réalisera encore, il est passé il y a deux ans au Village Francofou, en fin d'après-midi, devant un public clairsemé à conquérir entre un loukoum et une bière.

    Sur son dernier disque "Aigre-doux", il a écrit cette chanson qui donne à réfléchir.

    Libéral… Libéral
    La raison du plus fort est toujours la meilleure
    Protégeons le capital, tous en chœur
    C’est paraît-il pour toi, pour moi, pour nous tous, notre nouveau bonheur
    Pourquoi s’encombrer de vérités, faisons croire que le libéralisme est une nouveauté
    Oublions, que depuis des générations, il existait déjà sous bien d’autres noms
    Faisons croire que l’égalité c’est un vieux concept dépassé
    Faisons croire que la liberté n’est plus que celle de vendre et d’acheter
    Libéral… Libéral
    La raison du plus fort est toujours la meilleure
    Protégeons le capital, tous en chœur
    C’est paraît-il pour toi, pour moi, pour nous tous, notre nouveau bonheur
    Faisons rentrer dans toutes les têtes, que tout cela est vraiment inéluctable
    Que la terre est désormais un simple produit et que c’est irrémédiable
    On ne va pas s’encombrer de délicatesse, l’art et la culture ne remplissent pas les caisses
    Et ça ne dérange nullement les actionnaires que la misère, elle aussi, elle prospère
    Libéral… Libéral
    Aucune contradiction entre les richesses qui poussent et les pays qui crèvent
    Pourquoi culpabiliser ? À part l’argent, il n’y a plus guère que les rêves
    Comme toujours la mafia plastronne, elle est devenue "Liberal Capone"
    Même à gauche, les notables disent que c’est incontournable
    Alors n’écoutons pas tous ces mensonges
    Vite bougeons avant que notre monde plonge, plonge.

    Et pour ceux qui veulent se souvenir, voici un cliché, façon séquence nostalgie.

    Garconsbouchers

  • PS, les dessous d'un système

    Attention, ce que vous allez lire est l'explication enfin révélée de la façon dont la Section socialiste de Genval - Rixensart - Rosières constitue sa direction. Le système socialiste à Rixensart est enfin démasqué. Souvenons-nous, la suspicion était de mise au lendemain des élections, lorsque Madame ou Monsieur VERMEULEN écrivait sur mon blog : "Le système socialiste s'installe à Rixensart. 4 élus, 4 "fils de."

    Face à un argument tel que celui-là, les possibilités pour le mettre à mal sont tellement nombreuses que j'hésite. Je pourrais notamment répondre que là où l'on parle transmission légitime de patrimoine et de savoir-faire lors de nombreuses successions à la tête d'entreprises familiales, on parle de magouille et de favoritisme en politique. Etrange, non?

    Mais je m'éloigne de mon propos. Je voulais vous révéler les dessous du système qui conduira à renouveler les instances dirigeantes du PS à Rixensart le 10 février 2007. Ca, c'est chaud comme sujet!

    Et bien voilà, chaque affilié a reçu, ou recevra très prochainement, un appel à candidats pour se présenter à la présidence de la section et / ou comme membre du bureau exécutif. A la date donnée, les candidatures motivées seront actées et chaque candidat à la présidence et / ou comme membre du bureau se présentera lors d'une assemblée générale spécifiquement consacrée à ce sujet. Ensuite, le vote à bulletin secret désignera la nouvelle présidence et les membres élus du bureau.

    Ca décoiffe, hein?

  • Autant pour vous!

    Je ne suis pas un spécialiste des bons vœux. A chacune de ces occasions, mon meilleur ami me dit que je suis un rabat-joie, incapable d'apprécier le bonheur simple des souhaits d'un futur meilleur.

    Il est assez exact que je ne sais jamais trop m'empêcher de penser à tout ce qui fait le côté obscur de la force de notre monde. En gage de ma bonne volonté, j’éviterai de citer les exemples qui me paraissent les plus significatifs. Je ne parlerai donc pas de la faim en Afrique, de l’exploitation de toutes ces personnes dans les pays où, merveille de l’économie, la croissance est à 2 chiffres, ni de l’immense gâchis collectif que nous nous préparons en surexploitant les ressources de notre planète.

    Je me contenterai de relever des évènements, petits ou grands, qui font que la vie est plus jolie : le sourire de mes enfants et l’amour de ma femme sont certainement les plus essentiels.

    Ensuite il y a le rétablissement de mon Luc Bottemanneke, le dynamisme d’habitants de mon quartier qui, avec une énergie incroyable, ont mené tambour battant un projet pour y rendre la vie plus agréable (suite au prochain épisode), Gregg le Rouge qui distribue des cougnolles aux personnes moins nanties de Binche, Tony qui met des étincelles sur mon blog et me fait rire sur le sien, et puis, bien sûr, le début de notre action en majorité à Rixensart.

    Allez, la bonne quand même et, si on sait d'avance que tout ne se réalisera pas, on va quand même bien rigoler.